Livraison et retour gratuits

Quelle est la durée d’un séjour à la maternité ?

Combien de temps vais-je passer à la maternité ? Comment se déroulent les visites ? Mon accouchement influe-t-il sur la durée de mon séjour à la maternité ? Comme chaque stade de la grossesse, le séjour à la maternité suscite de nombreuses interrogations chez les futures mamans, auxquelles nos experts maternité se sont donnés pour mission de répondre.

Quelle est la durée d'un séjour maternité

Quelle est la durée d'un séjour maternité

La durée du séjour en maternité

Pour un accouchement par voie basse sans complication, la durée du séjour en maternité est généralement de 3 à 4 jours.
Cependant, pour les naissances de jumeaux, le temps de séjour à la maternité est de 5 jours minimum. Les nouveau-nés étant souvent plus petits que lorsqu'il n'y en a qu’un, leur état de santé doit être surveillé de près plus longtemps. En revanche, la durée du séjour en maternité est identique quelle que soit la structure où vous accouchez, qu’il s'agisse d'un hôpital public ou d’une clinique privée.

Un accouchement par césarienne influe-t-il
sur la durée du séjour à la maternité ?

Un accouchement par césarienne rallonge votre durée de séjour à la maternité. Il faut donc compter 5 à 6 jours avant votre sortie.
Pour la naissance de jumeaux par césarienne, il faut compter 7 à 8 jours.

Le déroulement d’une journée à la maternité

Le séjour à la maternité doit vous permettre de récupérer physiquement. Pendant la durée de votre hospitalisation, vous devez impérativement essayer de vous reposer, tout en vous adaptant au rythme de votre enfant. Le personnel de la maternité va suivre l’évolution de votre état de santé et celui de votre bébé, vous accompagner, vous aider à prendre soin de votre enfant et vous enseigner les notions indispensables si vous souhaitez opter pour l’allaitement.

Les journées de la maman à la maternité sont rythmées par les repas, qui vous sont généralement servis comme suit :

  • petit-déjeuner entre 7h et 8h
  • déjeuner vers midi
  • dîner tôt, à partir de 18h30

Ce n’est pas une légende, les plateaux-repas des hôpitaux, quels que soient les services, sont bien loin des menus des restaurants où vous avez vos habitudes… Faites-vous livrer vos gâteaux ou autres friandises préférés par le jeune papa, le personnel est compréhensif et n’y voit pas d'inconvénient. En revanche, les règles d’hygiène étant très strictes, la maternité n’accepte pas de conserver dans ses cuisines des aliments qui viennent de l’extérieur.

Les examens médicaux quotidiens du bébé et de la maman ont généralement lieu le matin, afin de laisser l’après-midi libre pour les visites

Le déroulement d'une journée à la maternité

Les visites à la maternité

Bien sûr, vous aurez hâte de présenter votre adorable bébé à votre famille et vos amis ! Mais ménagez-vous, ainsi que votre enfant, et n’acceptez pas plus de 2 ou 3 visiteurs par jour pour ne pas trop vous fatiguer. Proposez aux amis de venir vous voir chez vous, à votre sortie de la maternité.

Les visites ont généralement lieu l’après-midi entre 13h et 20h, selon les établissements et les services. Évidemment, le papa n’est pas soumis aux mêmes règles et peut rester autant qu’il le souhaite auprès de vous. Les enfants en bas âge, hormis les frères et sœurs, ne sont pas autorisés à vous rendre visite à la maternité, car ils peuvent être porteurs de maladies.

PEUT-ON AMENER DES FLEURS À LA MATERNITÉ ?

Vous rêviez d’un joli bouquet pour fêter la naissance de votre bébé ? Cela risque d’être compromis... En effet, les fleurs sont proscrites dans un grand nombre de maternités pour des raisons sanitaires : risque d’allergie aux pollens, rejet de gaz carbonique, parfums entêtants qui peuvent causer des migraines et risques bactériens liés à l’eau des vases de fleurs, véritables nids à micro-organismes pathogènes. Renseignez-vous auprès de l’équipe médicale pour savoir si fleurs et plantes sont acceptées dans votre service hospitalier.

Pour limiter tout risque d’infection lié à la présence de fleurs près de votre bébé et vous, il est impératif de bien vous laver les mains avant de vous occuper de votre nouveau-né. Une solution qui a fait ses preuves, valable à la maison comme à la maternité : une demi-cuillère à café d’eau de Javel par litre d’eau. Imparable pour éviter tous risques d’infections !

Cependant le plus prudent reste quand même de troquer votre joli bouquet, contre une boite de délicieux chocolats… Qui vous fera oublier vos tristes plateaux-repas !

Les visites à la maternité

Les nuits à la maternité

L’excitation de découvrir votre enfant que vous avez tant attendu fait bien souvent de votre première nuit à la maternité une nuit blanche !
Mais bien que vous ayez très envie de passer la nuit à l’observer dans son berceau, il est essentiel de vous reposer.

Toutes les maternités disposent d’un service nursery où vous pouvez laisser votre bébé une ou plusieurs nuits. N’ayez aucunes craintes, les auxiliaires de puériculture prendront parfaitement soin de lui. Le matin, vous pourrez le retrouver dès 7h.

Cependant, si vous allaitez, il est préférable de garder votre enfant près de vous dans votre chambre. L’allaitement des premiers jours est un facteur essentiel de réussite pour la suite. Pour les tétées et biberons de nuit, pensez à glisser dans votre valise maternité une veilleuse à la lumière douce, afin d’éviter les néons souvent trop forts dans les chambres !

Dans certains établissements hospitaliers, le papa peut rester la nuit auprès de vous. Néanmoins, si votre état de santé et celui de votre bébé sont bons, ce n’est pas la solution idéale. Mieux vaut qu’il se repose, pour prendre bien soin de vous et de votre bébé lors de votre retour à la maison.

Les nuits à la maternité

Les nuits à la maternité

Combien de temps dure un accouchement ?

Selon les données statistiques l’accouchement dure environ 12,5h pour un premier bébé et 8h (ou moins) pour les suivants.
Cependant, chaque future maman étant différente, la durée d’un accouchement varie selon les facteurs suivants : accouchements précédents, qualité des contractions et du relâchement, poids du bébé, bassin étroit, présentation, etc. Le déroulé de la naissance d'un bébé se passe lui toujours en 4 étapes physiologiques.

1. La dilatation

C’est la partie la plus longue et la plus pénible. Elle dure environ 7h à 8h pour un premier enfant et 5h à 6h pour les suivants. Ces durées sont variables selon les cas et si le travail stagne, on a maintenant des moyens efficaces pour accélérer les choses (perfusion d’ocytociques).

2. L’engagement dans le bassin

Les contractions qui ont complètement ouvert le col poussent peu à peu votre enfant vers le bas pour qu’il franchisse votre bassin. C’est une sorte de tunnel qu’il s’agit de traverser avant d’apparaître à l’air libre ! Avant de s’élancer, il doit adapter sa position par rapport à la forme et aux dimensions du bassin : il fléchit sa tête, le menton contre la poitrine, et franchit obliquement le détroit supérieur du bassin, c’est plus facile pour lui. Grâce à cette stratégie de l’engagement votre bébé a franchi une étape importante. La tête étant la partie la plus volumineuse, quand elle a franchi l’obstacle, le reste du corps suit sans problèmes. Ensuite la descente jusqu’à la partie basse du bassin puis sur le périnée est plus facile.

3. L’expulsion, votre bébé arrive !

Vous entrez enfin dans la phase active de l’accouchement après la longue phase de dilatation. L’expulsion dure environ 30 minutes pour un premier bébé, elle est plus rapide pour les suivants ! Vous devez bien suivre les indications de la sage-femme, qui vous rappelle ce que vous avez appris aux cours de préparation à la naissance, sans céder à la panique. Vos efforts doivent coïncider avec chaque contraction, c’est très important pour aider votre bébé à franchir le dernier obstacle. La tête qui était bien fléchie va se défléchir en pivotant autour de votre pubis. Les cheveux, le front, le visage puis le reste du corps vont très doucement apparaître. Pendant ces précieux moments vous ne serez jamais seule. Avec douceur et fermeté, la sage-femme va vous encourager à pousser efficacement pendant les contractions.

4. La délivrance

Pendant que l’on s’occupe de votre enfant, vous récupérez un peu. Les contractions se sont apaisées mais au bout de quelques minutes, elles reprennent moins intensément. Elles vont décoller le placenta de la paroi utérine et permettre son expulsion environ 15 minutes après la naissance de l’enfant. La sage-femme appuie sur l’utérus pour accompagner sa sortie, c’est le dernier acte de votre accouchement. Le placenta est vérifié, on contrôle aussi la bonne rétraction utérine, ainsi que vos saignements. Vous allez rester encore 2h en salle de naissance pour une surveillance très importante, avant de regagner votre chambre. La sage-femme s’assure régulièrement que l’utérus est bien rétracté et qu’il n’y a pas d’hémorragie, elle surveille aussi pouls, tension artérielle et température. Vous êtes épuisée, certes mais partagée entre l’envie de dormir et celle de contempler l’enfant qui dort près de vous. Avec le papa, c’est l’heure d’une intimité retrouvée et du soulagement après tant d’émotions. Si tout va bien, la perfusion et la péridurale seront enlevées avec l’accord de l’anesthésiste avant votre transfert dans votre chambre.

ACCOUCHER DANS LA POSITION DE VOTRE CHOIX

Saviez-vous qu’il y a plusieurs positions pour accoucher ? Selon les époques, les coutumes, les pays, les femmes ont accouché debout, assises, accroupies ou allongées. Aujourd’hui la position la plus répandue est la position gynécologique qui facilite les gestes de l’accoucheur mais n’est pas la plus confortable pour les femmes. Certains accoucheurs et sages-femmes la remettent en question : pas d’effet de pesanteur, blocage du bassin et douleurs lombaires accentuées par l’hyper cambrure du dos.

Ils préconisent la mobilité et l’étirement pendant le travail et des positions alternatives tout en assurant la surveillance et la sécurité. Pendant l’expulsion, ils proposent de relever la table en position semi assise, cuisses bien ramenées sur le ventre afin que l’angle dos/fémurs soit inférieur à 90° pour supprimer l’hyper lordose douloureuse. Certains proposent l’accouchement sur le côté ou en position accroupie (certaines maternités sont équipées de chaises et fauteuils d’accouchement).

Ces propositions sont possibles dans le cadre d’un accouchement normal. Des enquêtes montrent qu’elles sont généralement appréciées. Ces positions d’accouchement, respectent la physiologie du travail, protègent le périnée et permettent de mieux gérer la douleur. Elles redonnent aussi aux futurs parents un rôle actif. De plus en plus de sages-femmes sont formées à ces positions d’accouchement qui nécessitent une réelle motivation dans la préparation des femmes et des équipes médicales.
Renseignez-vous auprès de votre maternité !

Peut-on sortir plus tôt que prévu ?

Il est tout à fait possible de sortir plus tôt que prévu de la maternité.
En effet, la jeune maman est autorisée à quitter la maternité à partir de 2 jours après son accouchement. Cependant, elle doit revenir à la maternité pour faire peser son bébé, ou faire appel à une sage-femme à domicile (grâce au programme PRADO mis en place par la Caisse Nationale d'Assurance Maladie). Ces sorties anticipées sont accordées au cas par cas par l’équipe médicale, uniquement si l’accouchement s’est déroulé sans complication et que l’état de santé de la maman et du bébé sont bons.

Peut-on sortir plus tôt que prévu de la maternité

Remonters'inscrire à la newsletter

Vous avez ajouté à votre panier

(empty)

Ma wishlist

Vous devez être enregistré pour pouvoir créer votre liste d’envies

Me connecter / Créer mon compte

Toutes les offres en cours :